Directeur d’établissements sanitaires et médico-sociaux : conseils pour mener votre entretien professionnel

Parcours et sens - conseils pour mener votre entretien professionnel

La réussite d’un recrutement dépend de plusieurs facteurs et se joue aussi bien en amont qu’en aval. Il est donc primordial pour les Directeurs d’établissements qui souhaitent recruter de nouveaux collaborateurs, de s’assurer de toujours véhiculer une bonne image de l’entreprise lors de l’entretien de recrutement, et d’instaurer un climat propice à un échange de qualité. Voici donc nos conseils pour mener à bien votre entretien :

Avant l’entretien :

– Veillez à prendre 5 à 10 mn pour relire le CV et la lettre de motivation : se remémorer rapidement les points à éclaircir, relire les éventuelles annotations inscrites sur le CV.

Accueil du candidat :

– Assurez-vous de débuter l’entretien à l’heure ; et s’il y a une urgence sur l’établissement, n’oubliez pas d’informer tout de suite le candidat du retard et le faire patienter en lui proposant un café/thé d’accueil.

– Évitez d’aborder l’entretien fermé, stressé, de façon expéditive ou en position de force => le candidat pourra ressentir « une tension » et ne pas se sentir en confiance.

Le démarrage de l’entretien est très important car il pose un climat qui sera propice ou non à un échange de qualité et constructif. Par ailleurs, le secteur médico-social est un secteur ou l’accueil et le contact humain sont fondamentaux, aussi faut-il le vivre et le véhiculer même lors des entretiens de recrutement.

Début d’entretien :

– Faites un rapide préambule introductif qui permet d’expliquer au candidat quel déroulé d’entretien vous souhaitez  (=> lui indiquer la trame de l’entretien) :

  • Exposer son déroulé de parcours et ses réalisations => le savoir-faire technique
  • Les raisons et la façon dont il/elle a quitté ses postes : licenciement, rupture conventionnelle ou démission
  • Sa motivation pour le poste et ses atouts
  • Les aspects pratico-pratiques : préavis, date de démarrage, horaires, salaire, etc…
  • La présentation de l’établissement/service et du poste : contexte de recrutement, missions, tâches, savoir-être attendu, etc.

Si le candidat respecte la trame de l’entretien, cela permet alors de s’assurer de son sens de l’écoute et de son adaptabilité. Ce préambule avec le plan de l’entretien permet également de transmettre une image claire et structurée du directeur.

Pendant l’entretien :

– Ne vous contentez pas de réponses approximatives et floues. Utilisez la reformulation et n’hésitez pas à creuser par d’autres questions pour vous assurer que vous avez bien compris la réponse fournie.

– N’hésitez pas à recentrer le candidat sur la question posée => les digressions prennent du temps et rendent le discours moins clair.

– Demandez au candidat d’illustrer ses propos par des exemples concrets.

– Vous pouvez demander au candidat de se projeter dans des petites mises en situation et comment il/elle réagirait.

– Prenez le temps de mener à bien votre entretien : 1h minimum.

– Eviter de confier l’entretien à la personne qui sera remplacée => c’est le directeur qui travaillera avec le nouveau collaborateur, il/elle doit valider l’accroche humaine, le savoir-être.

– Faites un contrôle de références et du salaire rigoureux (en demandant les contacts référents, une copie du bulletin de salaire…).

– Faites un deuxième entretien avec quelqu’un de votre équipe pour croiser les informations.

– Concentrez-vous et intéressez-vous au discours de votre interlocuteur. Ne regardez pas votre montre toutes les 10 mn.

– Privilégiez les questions ouvertes plutôt que les questions fermées. Vous laisserez ainsi le candidat s’exprimer pleinement et ouvertement et obtiendrez davantage d’informations.

Fin d’entretien :

–  Demandez ce qu’il/elle pense du poste et si le/la candidat(e) a des questions.

– Terminez sur une note positive, constructive et sincère => même si le candidat ne sera pas retenu, car l’image qui restera doit être bonne. Ce candidat pourrait convenir pour un autre poste ou dans 1 ou 2 ans ; il pourrait également être « prescripteur » auprès de son réseau professionnel.

– Si le candidat est en adéquation avec le profil recherché, n’hésitez pas à lui indiquer en fin d’entretien et surtout ne pas omettre de lui demander quelles sont ses autres pistes et à quels stades d’avancement => afin de pouvoir vous positionner rapidement et être le premier à lui faire une proposition d’embauche.

– Si le candidat convient au poste et qu’il est motivé, prolongez l’entretien par une visite rapide de l’établissement ou proposez lui de revenir pour effectuer cette visite.

Cette autre étape dans le processus de recrutement permet de voir le candidat dans une autre posture, un peu moins formelle et plus en situation professionnelle. On peut voir ainsi un comportement plus naturel et valider l’adéquation en termes de savoir-être.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *